Personnel

Qui suis-je ?

Je crois savoir pourquoi j’écris … Pour pouvoir quelques années plus tard me relire. C’est fantastique de voir comment on a changé (ou pas, j’ai refait il y a pas longtemps un questionnaire remplit quelques années auparavant, et, à une question près, j’avais mis exactement la même chose … ) . On garde quelque part une trace de notre évolution. C’est passionnant ! Quand on revois nos textes avec du recul, on est toujours tenté de tout effacer, ne laisser aucune place pour nos imperfections ou les mauvaises tournures de phrases … On corrige, et l’année suivante c’est la même chose ! En ce moment, je ne suis pas très productive, je n’ai peut-être plus besoin de cet échappatoire, de ce confident infaillible. Donc je ne pense pas répondre à cette question, qui présente plus aucun intérêt à mes yeux. Mais je me souviens à quel point il y a trois ans cette question me tourmentait, je voulais absolument y répondre … ^^

Ce texte je ne l’ai modifié qu’une seule fois (ou plutôt j’ai supprimer pratiquement tout ) :

« Une question bien simple mais qui, d’après moi, est un long mystère qui attend d’être résolut.

J’ai 13 longues années derrière moi! Pour une grande partie de la population, quand tu as 13 ans tu es encore une enfant à qui attacher de l’importance et l’écouter serait pour elle un trop grand privilège. Pour les autres on est des humains qui veulent grandir pour libérer son parfum, mais qui, pour tout ça, a besoin que l’on croit en eux et d’être poussé en avant pour pas s’arrêter de s’épanouir. Du haut de mes 13 maigres années, je me sens quand même grande et plutôt réfléchie. On me répète souvent que je suis mature pour mon âge mais j’ai eu l’avantage d’avoir une famille qui me pousse énormément en avant et une vie assez originale… J’ai énormément voyager et dans une famille nombreuse et mouvementée, apprendre à être autonome et à prendre du recul c’est essentiel.
Pour le fait d’être une fille rien a redire. Sans pour autant être sexiste, je suis très fière d’être une future femme et mère! Petite, j’expliquais a ma mère que c’était super d’être une fille car nous pouvons mettre une robe et un pantalon, contrairement aux garçons. Comme beaucoup de filles de mon âge, je me plaisais à dire que plus petite j’étais un garçon manqué, mais quand je regarde les choses en face, je dois me rendre à l’évidence que c’est pas vrai. J’ai jamais été un garçon manqué même si comme tout humain normal, j’ai un coté yin et un coté yang.»

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Maneici |
Horreurblog |
Radiocamus2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les petites perles de Zim
| Easycookeasy
| Nos50ans